Nos voisins : leur vision

Les habitants n’ont pas choisi avec qui se marier.

Quoi de plus normal que d’affirmer qu’il appartenait aux seuls habitants des communes concernées de décider de l’opportunité d’une fusion, tant sur la détermination de son périmètre que sur sa  valeur ajoutée, son bénéfice pour les 4 villes.

Or ce projet de fusion, né dans l’opacité et orchestré par St Germain en Laye, n’a jamais fait l’objet d’une réflexion et d’une concertation, ni au  sein des équipes municipales, ni auprès de la population. Seuls une réunion publique bien « marketée » et un questionnaire flou et orienté ont fait office de concertation sans évoquer les enjeux.

Les élus, mis devant le fait accompli, ont accepté contraints et forcés en conseil municipal le lancement d’une étude sur une fusion avec 3 communes voisines pré-désignées, sans pouvoir travailler à d’autres éventualités qui auraient peut être été plus avantageuses pour chacun.

Cette fusion est très controversée aussi chez nos voisins : eux non plus n’y voient pas d’intérêt…  et mettent en garde Mareil-Marly sur l’appétit suscité par son potentiel constructible. Les arguments des élus nous interpellent :

«  …aucune étude d’opportunité mais seule une étude de faisabilité, sur un périmètre contraint, illogique et au mépris des bassins de vie » JL Auffret-Cariou, L’Etang la ville

« qu’on soit pour ou contre la fusion, ce qui est impératif et incontournable, c’est que la population soit le décideur; dans le cas qui nous occupe, on ne peut que regretter que le processus ait cherché de bout en bout à la contourner… » , Daniel Cornalba, L’Etang la ville

«   …l’étude de 76 pages est un catalogue de grands concepts fédérateurs et consensuels, transposables à n’importe quelle ville de France … » Mathieu Cadot, Fourqueux

« …cette décision tombée du ciel a été proposée aux élus il y a seulement neuf mois avant de leur être progressivement imposée. Quel est l’intérêt d’une telle fusion pour les  St Germanois ? Quel est l’impact financier ? Y a-t-il une motivation politique ? Le maire qui n’a pas été élu à cette fonction par les habitants devrait les consulter » Anne Gommier, St Germain en Laye

De son coté, le maire de St Germain déclare lui-même que « c’est maintenant ou jamais » et qu’il « ne polluera pas sa campagne de 2020 avec ce sujet . »

« … ne mettons pas la charrue avant les bœufs, ce qui serait vraiment judicieux, ce serait d’inverser la perspective et de mettre en place une mutualisation progressive, au rythme de nos besoins…   socle d’une éventuelle fusion… » Nicole Lacheteau, L’Etang la ville

 

retour haut de page                                    page précédente   retour accueil